BIOGRAPHIE


Originaire de Granby, Matthew Belval vit et travaille à Montréal.

Dès son jeune âge, il s’initie à la peinture selon les enseignements d’une artiste montérégienne. Il poursuit son cheminement artistique dans diverses institutions, mais c’est dans la bohème qu’il trouve sa voie. À l’été 2009, Matthew quitte sa ville natale pour s’installer dans la métropole, où la condition des itinérants l’émeut. Le quartier éveille sa sensibilité pour l’humanité, en dépit des cloisons sociales. Il amorce une touchante série de tableaux consacrée à la rue. Dès 2014, Matthew se rend régulièrement au bar La Rockette pour peindre devant public avec une poignée d’autres artistes. En 2015, à l’occasion du 30e anniversaire du Quai des brumes, l’artiste expose 30 portraits d’hommes et de femmes qui participent à l’essor de cet incontournable bar montréalais. Cette période a tôt fait de le plonger dans l’univers de la musique, ce qui lui permet de tisser des liens avec les auteurs-compositeurs-interprètes. En 2016, il entame le projet «Backstage», présentant des artistes de la scène, hors scène. Il est notamment approché par Jacques Jacobus pour réaliser la pochette de son album. En 2018, son travail fait sa première apparition au cinéma. On lui demande de créer une œuvre originale pour le court-métrage «La Porte», qui raconte l’histoire d’un peintre agoraphobe joué par Patrick Huard. Depuis 2014, ses réalisations ont été mainte fois sélectionnées pour participer à des levées de fonds organisées par les prestigieuses fondations telles que Art Sida, Jacques Bouchard et Le Groupe Perron.

Il poursuit actuellement une série de portraits à caractère intime, présentant les artistes dans leur quartier, dont Louis-Phillipe Gingras, Ngabo Kiroko et Klo Pelgag, en plus de participer occasionnellement à des expositions collectives à la galerie Marc Gosselin.


DÉMARCHE ARTISTIQUE


Matthew Belval est un peintre naturaliste dont l’œuvre est la consécration du quotidien. Dans ses tableaux, il donne une place éminente à des sujets qui échappent habituellement à la représentation. Que ce soit un conteneur couvert de graffitis, les restants de table du matin ou encore un visage sans fardages, l’artiste cherche à rendre hommage à la nature telle qu’elle est. Il y a dans cette beauté ordinaire quelque chose de fondamentalement universel.

Alors que presque tout l’interpelle, l’humain représente le sujet le plus récurrent dans sa pratique. Peu importe le statut social, c’est le défi de ressemblance et le désir de transcendance qui guident l’artiste. La rencontre entre le matériel – vêtements, accessoires, tatouages – et l’immatériel – regard, posture, émotion – constitue une agréable loterie. Chaque individu possède une combinaison qui rend l’art du portrait infiniment inspirant.

La recherche préliminaire s’exécute par le biais de la photographie. Au gré des mots échangés, la lentille de Belval se met en quête d’états d’âme. Son regard est à hauteur d’homme. Il privilégie les compositions spontanées et les sources de lumière naturelle. Par la suite, l’artiste sélectionne l’épreuve, observant les positions et les expressions. Il accorde une importance particulière aux motifs et aux textures, trouvant du plaisir à traduire les colliers de perles comme les bracelets en plastique. Il observe et enregistre les moindres détails, puis les transcrit méticuleusement à l’aide de ses pinceaux. Bien que la photo demeure une référence tout au long de la création, l’artiste procède à la transformation de l’image.

Amoncèlements de peinture à l’huile et flaques de liquin épandus sur la palette, toiles enduites de gesso, chevalet reposant sur un tapis modeste ainsi que quelques néons charpentent son atelier. À main levée, l’artiste dessine les premières lignes de la composition, s’aidant d’un quadrillage en tiers et d’un bâtonnet de fusain. À cette étape, il fait abstraction de ce qui dérange, allant jusqu’à soustraire l’environnement autour du sujet. Si les objets de seconds rôles racontent une histoire, les vides accompagnateurs guident le regard sur l’essentiel.

De son œuvre réaliste émane une facture classique, sans lissage excessif. Le coup de pinceau du peintre y est apparent. Entre les empâtements et les transparences, sa palette demeure sobre. Les couleurs sales subliment les couleurs vives. Les portraits de Belval sont honnêtes, jamais ennuyeux. Il se fait courroie d’empathie entre le sujet et le spectateur, sans porter de jugement. Belval démocratise l’art du portrait classique. En ce sens, sa démarche est résolument contemporaine.


EXPOSITIONS


2017


XL4 Première partie, Montréal Art Interculturel (MAI), Montréal QC*
Mtl en Arts, Artiste en performance, Chapiteau "Portrait", Montréal QC
Gala de la Dix, 10 ans de peinture en direct, Quai des Brumes, Montréal QC*
Art Sida, Musée d'Art Contemporain, Montréal QC*
Art Fix, Lulu Café & Gallery, North Melbourne, Victoria AUSTRALIE*
Annihilation, Galerie 106U, Montréal QC*


2016


Beaux Dégâts, Frank Frazetta, Play Montréal, Montréal QC*
12x12, Galerie Abyss, Montréal QC*
Backstage, Divan Orange, Montréal QC
Encan Événement Groupe Perron, 11e édition, Lac Brome QC*
Hybride, Galerie Abyss, Montréal QC*
Apocalypse, Galerie Abyss, Montréal QC* 

2015


Encan Événement Groupe Perron, 10e édition, Lac Brome QC*
Sans titre, L'Escobar, Montréal QC*
Le futur commence maintenant, Divan Orange, Montréal QC*
Sans titre, Café des bois, Montréal QC*
Sans titre, Bobby McGee, Montréal QC*
XL, Espace 40, Montréal QC*
30 têtes du Quai, Quai des Brumes, Montréal QC
Tatoo, Galerie Abyss, Montréal QC*
La foire du 3e, 135 Van Horne, Montréal QC*
12x12, Galerie Abyss, Montréal QC*
Entre 2 mondes, Montréal QC*
Encan Parle-moi d’amour, Centre Wellington, Montréal QC*

2014


Encan Événement Groupe Perron, 9e édition, Lac Brome QC*
Encan John Lennon, 2e édition, Montréal QC*
Festival Place-Valois, Place-Valois, Montréal, QC*
Patch, Divan Orange, Montréal QC*
Les 5 ans de Décover, Montréal QC*
Kick Flip, Galerie Abyss, Montréal QC*
Duo, Espace créatif, Montréal QC*
La foire du 3e, Atelier Van Horne, Montréal QC*
C'est gros en petit, 2e édition, Galerie Zéphyr, Montréal QC*
Sans titre, Galerie Le Loft, Montréal QC*
Fusillade à Au Quai-Corral Expo Western, Quai des Brumes, Montréal QC*
Abri temporel, Montréal QC*
Escarmouche, Galerie 106U, Montréal QC*
Pixels, Théâtre Rialto, Montréal QC*

2013


Congrégation, Galerie 106U, Montréal QC*
Monstra, Église Ste-Brigide, 1151 rue Alexandre-de-Sève, Montréal QC*
Zéphyr, c'est gros en petit, Galerie Zéphyr, Montréal QC*
La foire au 3e, Ateliers Van Horne, Montréal QC*

2012


Décover #18 et #19, Marché St-Jacques, Montréal QC*
Les refusés, Marché St-Jacques, Montréal QC*
Apocalypse, Galerie Crystal Racine, Montréal QC*
Aversion, Galerie 106U, Montréal QC*
Armaggedon, Galerie 106U, Montréal QC*
Au Nyk's, Bistro Pub Nyk's, Montréal QC
Inflation, Galerie 106U, Montréal QC*
Portraits du monde, Café Coop Touski, Montréal QC
2012, Galerie 106U, Montréal QC*

2011


Vanité, Galerie 106U, Montréal QC*
Portraits croqués, Restaurant Pasta del Arte, Granby QC
Maison de la culture de l’Avenir, L’Avenir QC


2010

Paranormal, Galerie 106U, Montréal QC*
Phase d’observation, Galerie Crystal Racine, Montréal QC

2009


Café Globe, Granby QC


ÉVÉNEMENTS-BÉNÉFICES


Artsida7, Exposition-encan au profit d’ACCM (AIDS Community Care Montreal) – Sida Bénévoles Montréal, Musée d’art contemporain de Montréal, 2017.

Parle-moi d’amour, Exposition-encan au profit de la fondation Les impatients, pour aider les personnes atteintes de problèmes de santé mentale, Musée d’art Contemporain de Montréal, 2017.

Événement Groupe Perron, Encan bénéfice pour aider les enfants malades et les personnes atteintes de maladie mentale, Lac Brome, éditions 2014, 2015 et 2016.

Une soirée empreinte d’art, au profit de la Fondation Jacques-Bouchard, pour aider les gens malades à vivre leurs derniers moments dans l'intimité de leur foyer, entourées de leurs proches, Musée des Beaux-Arts de Montréal, 2015.

Les artistes se mobilisent pour la lutte contre l'itinérance, Encan bénéfice [en ligne] au profit du magazine L'Itinéraire, édition 2014.


ÉDUCATION


Académie Arts & Beaux-Arts, Varennes (Québec) (2007-2008)
Cégep Marie -Victorin : Art plastique, Montréal QC (2007)
Champlain College : Fine Art, Lennoxville QC (2005-2006)
Cours privés de dessin & peinture (1993-2000)


PERFORMANCES


Mtl en Arts, Artiste en performance, Container "Portrait", Montréal QC (2018) *Àvenir
Live Painting, bar Le Divan Orange, Montréal QC (2017)
Murale, bar Le Divan Orange, Montréal QC (2017)
Art Battle "Final", Matahari Loft, Montréal QC (2016)
Live Painting, La place Valois, Montréal QC (2014)
Live Painting, bar La Rockette, Montréal QC
Live Painting, bar Le Belmont, Montréal QC (2014)
Performance au Festival Carmagnole, Saint-Charles-sur-Richelieu QC*
Live Painting, Festival Mural, Vernissage Décover "Légendes urbaines", Infopresse, Montréal QC (2013)
Live Painting, Soirée Art Blitzzz, Shop A9, Montréal QC (2013).
Live Painting, L’encan Décover, Marché St-Jacques, Montréal QC (2012).
Photographe pour la performance de l’artiste Sarah Maloney. Something white, something blue, something borrowed, Galerie Ctrl Lab, Montréal QC (2010).


PRESSE


“Matthew Belval turned street art on its head with oil paintings of homeles people you would recognize in downtown Montreal."

«Encan Décover Auction, 2e édition» Décover (17 décembre 2013), p.24.

POHL, John. "Moments of the year: Art", The Gazette [En ligne]. 21 décembre 2013.

LOCHART, Micah. «Matthew Belval». Décover, no 19 (Novembre 2012), p. 42-44
.

«Les refusés. Arts figuratifs contemporain québécois»
Décover, No. 18 - Numéro spécial (Octobre 2012), p.3 et 19.

G.D. «Matthew Belval, jeune artiste au long parcours»,
La Voix-de-l'Est (Cahier publireportage), 3 juin 2008, page 13A.


*Expositions collectives